samedi 22 août 2015

L'Ultimatum Irréductible d'un Silence Cosmique Non Négociable.

Un Protocole Cosmique d'Entretien de la Vie.
Un choix rationnel de progression en conscience :
Un homme qui n'entretient pas la Vie ne survivra pas.
 L'espèce s'anoblira en toute paix derrière des Aînées Voilées.  

Par Ariste.


Un droit d'aînesse cosmique à respecter, avec ou sans Dieu Aucune existence extraterrestre n'a été détectée, ce qui arrange bien un homme prédateur. 

Avec un impérialisme occidental qui colonise déjà furtivement la planète, la loi du plus fort conduit jusqu'ici l'évolution de l'espèce. Mais si l'homme pourra continuer de s'affronter à ses semblables jusqu'à ce suicide collectif qu'il prépare lui-même, un affrontement par nature furtif à des nomades qui le dépassent sonnera plus sûrement sa fin que celle de l'Indien d'Amérique confronté naguère à l'arrivée d'un Blanc super-prédateur. L'homme a perdu d'avance en pariant obstinément contre un univers à priori infini. Son enfermement naturel en apartheid cosmique le conduira donc à ce pari suicidaire de sa solitude face au Cosmos, ou au respect d'un droit d'aînesse cosmique exigeant sa préparation à une allégeance légitime envers une vie extraterrestre potentiellement commencée longtemps avant la sienne. De sages adversaires extraterrestres resteront invisibles en se gardant bien de lui laisser seulement apercevoir l'ombre même furtive de "leurs divisions blindées". 


En démontrant son inconscience, l'homme gardera alors 
son rôle préféré de Prédateur Suprême excluant toute Transcendance  :
"Etre ou ne pas être"(W. Shakespeare) restera la question posée par la Vie. 



L'Ultimatum Irréductible du Silence Cosmique : Il est curieux qu'un homme qui domine déjà furtivement les plus faibles de ses semblables (drones, radars...) ne s'interroge pas davantage sur une pareille furtivité de nomades plus avancés en amont. Elle dépasserait pourtant de loin la sienne. L'apartheid cosmique les rendrait à jamais indétectables pour leur réserver le choix ou non du contact.

Une avance irréductible : Comme pour Dieu, l'homme ne prouvera jamais que des nomades existent ou non en amont. Leur transcendance imposera leur choix d'apartheid aux espèces enfermées en aval, elles-mêmes conduites à faire ce choix sous peine d'enfer planétaire. Les appels au Cosmos d'un homme prédateur seront ignorés : seul son comportement préalable d'allégeance universellement observé comptera. Le Silence Irréductible d'une Bienveillance en amont s'associe alors au Silence impuissant des plus faibles en aval dans une Force de Transcendance appelée à devenir à terme irrésistible. 

Un Protocole Cosmique rationnel veut que l'homme démontre d'abord 
son allégeance avant d'être abordé par des aînés de sa génération.
Les appels prématurés de l'espèce (SETI...) resteront vains :
La Vie exige d'abord un Entretien de l'Ordre Cosmique.
Une espèce irresponsable est à terme condamnée ! 

S'ils ne nous laisseraient pas évoluer jusqu'à représenter une menace pour la vie universelle et finalement pour eux-mêmes, des nomades n'entretiendraient pas de coûteuses armées pour maintenir l'Ordre Cosmique en aval. Ils se garderaient bien de rompre un silence inné qui leur est complice. Une optimisation de leur investissement les amènerait alors à s'y prendre eux aussi furtivement, comme l'homme apprend déjà à le faire au milieu de ses propres semblables avec ses drones et ses armes furtives en tous genres qu'il utilise déjà ou qu'il aspire à développer : armes biologiques, atomiques, climatiques, sismiques, volcaniques... 


La Construction Humaine d'un Enfer Planétaire.

Comme le chauffard monopolisant la file de gauche,
l'homme défie les nomades dans l'évolution de la Vie 
en leur refusant la priorité d'un droit légitime d'aînesse.   

Complot de Malveillance contre Silence de Bienveillance :
Un Pari Diabolique de l'Homme contre toute Transcendance Cosmique.

Nos oligarques s'enferment déjà dans un apartheid égoïste pour construire furtivement l'enfer qu'ils préparent. A l'image du Silence Cosmique, un impérialiste entretiendra un Silence de Complot favorable à l'emploi d'armes furtives qui peuvent être objectivement confondues avec des phénomènes naturels. Avec un Complot ridiculisé par l'idéologie dominante, l'usage de moyens diaboliques de dissimulation ne sera jamais incontestable ! A une école capitaliste de chasseurs-prédateurs, il serait pourtant irrationnel de l'ignorer. Mais le meilleur moyen de se cacher restera celui de "se noyer dans la nature" ! Il exclura ainsi contre toute statistique ce qui restera scientifiquement potentiel, sa malveillance la plus flagrante comme toute discrète bienveillance sagement cultivée par d'autres civilisations, à commencer par celles de simples nomades juste un peu plus avancés que la nôtre. 


Mais avec de telles armes dans les mains, un homme inconscient 
finira par se suicider s'il ne devient pas à temps responsable.
La Bienveillance des Aînés en amont n'est qu'à ce prix,
qu'elle soit divine ou naturelle !

Des êtres trop éloignés dans leur évolution ne pourraient en effet cohabiter en paix dans le même espace que l'homme. Avant de s'anoblir pour devenir semblables, des nomades auront été confrontés à ce choix obligé d'un apartheid de sagesse transcendantale dans une évolution de la vie en poupées russes. 


La procréation universelle exigera toujours la plus extrême discrétion.  
L'homme et la femme s'accouplent déjà furtivement pour procréer.
Des nomades en amont le feront dans le silence le plus total.

(Certains paramètres de cet article sont révisés ici)

Un nettoyage cosmique cyclique : C'est une question de vie ou de mort. Une population terrestre à limiter impérativement (soit ≤ √F = bc√r/Ф = 8 399 179 562 hommes = nombre moyen de foyers stellaires par galaxie) annonce que l'homme ne devrait plus s'obstiner à parier plus longtemps sur sa solitude. S'il cultive déjà la furtivité, des nomades cosmiques se seront rendus invisibles et invulnérables face à lui. 


De sages nomades fuiraient un homme resté prédateur comme la peste :
La vie sauvage est ainsi tenue éloignée en apartheid cosmique. 


L'absence observée de nomades est normale et c'est leur arrivée avant toute démonstration préalable de notre allégeance cosmique qui est le plus à craindre. Ces visiteurs inattendus accompliraient alors une mission cyclique de nettoyage universel optimal  : des super-prédateurs irréductibles déjà perdus pour la conscience s'élimineraient ainsi mutuellement à moindre coût pour la Vie. 


L'Impératif d'une Bienveillance Cosmique.

Stephen Hawking a raison de s'en inquiéter : une extermination de la vie terrestre est assurée si des nomades peuvent débarquer sans un Protocole Cosmique d'Accueil qui représente la meilleure garantie de bienveillance de part et d'autre. 


L'afflux de réfugiés aux portes d'un Occident Prédateur révèle 
cet Impératif de Bienveillance Cosmique de la part des plus forts...
Mais une humanité aveugle construit obstinément son enfer planétaire.  


Même sans Dieu à une origine à jamais incertaine, une Transcendance 
Cosmique plus accessible à l'homme est potentiellement déjà là,
 furtive en amont pour nous guider toujours vers le Progrès :
L'Allégeance est le seul pari gagnant.


Suite & Index

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire