vendredi 22 janvier 2016

Le paradigme de l'univers-neurone d'un cerveau cosmique.

Des chapelets synaptiques d'univers-neurones dont le nôtre :
une transcendance infinie en poupées russes d'une 
aînesse cosmique en éternelle renaissance. 
 (par Ariste)



Le paradigme des univers-neurones : dans l'espace d'un Univers Global Infini (UGI), tout corps matériel explosera en tsunami sphérique grossissant jusqu'à atteindre la vitesse de la lumière, à l'image de celle provoquée par la chute d'un corps sur un plan d'eau. L'espace se dilatera dans tous les plans du point d'explosion, mutant la matière en énergie.

La petite musique de la vie a donc besoin d'un scaphandre local pour se faire durablement entendre dans un infini qui n'a sans doute jamais connu que des Bangs successifs de renaissance. Le Bang du modèle standard ne sonne alors qu'un moment dans l'histoire d'un entretien cosmique de la vie.


Notre Univers Local (UL) est l'un de ces scaphandres. Tombant en spirale dans l'infini à la vitesse de la lumière, il resterait éphémère s'il ne renaissait pas cycliquement, couple par couple d'étoiles habitées : l'image de bouées de sauvetage lancées furtivement par des nomades en amont à des espèces sur le point de sombrer en aval. L'expansion centrifuge des 2 bouées-stellaires s'annule en atteignant simultanément leur fenêtre individuelle de podium au toit local. Les 2 étoiles avec cortège orbital et planète habitée retombent alors par gravitation vers le centre local de l'UL pour un nouveau cycle de renaissance et un passage de relais aux deux étoiles suivantes dans la chaîne de transcendance. 

Né du hasard ou non, notre univers exige un entretien de même nature que celui de la sexualité dans le renouvellement des générations successives. Une double racine cosmique entretiendra la vie locale par 2 foyers-pilotes arrivant à tour de rôle en pôle position avec des espèces responsables et conscientes après s'être rendues virtuelles pour assurer une relève des générations cosmiques, comme l'adolescent devenant à son tour adulte et responsable dans la relève des générations terrestres. Une vie sans cet entretien est condamnée à disparaître à terme, comme sur Terre jusqu'ici.


Un droit d'aînesse cosmique incontournable : le rêve
 américain est la métastase toujours relancée par 
une humanité qui aggrave ainsi son cancer.
Ce rêve prédateur la conduit au suicide !

Une aînesse cosmique stratégiquement réfugiée dans un apartheid maintenu hors d'atteinte de sa descendance fera naître une Transcendance de plus en plus noble, à l'image traditionnelle de Dieu. Comme les enfants devenus adultes reprenant le modèle parental dans l'éducation de leur progéniture, une ascendance en fera de même dans le contrôle de l'évolution de sa descendance, avec le même catalogue d'épreuves à surmonter : fléaux, virus et maladies, interventions sur l'environnement social/physique : modes de vie, climat, sismologie, vulcanologie... En enfermement planétaire comme ailleurs, les peines ne sont tolérables que si elles ne peuvent être traditionnellement combattues. 

Les espèces qui refusent un droit naturel d'aînesse sont à terme éliminées : un monde capitaliste qui se robotise est voué à l'échec. Le rêve américain de l'argent roi n'enrichira qu'une oligarchie de plus en plus réduite, pour un avortement de l'espèce entière dans la misère du chômage et de la guerre 


L'épreuve du fléau capitaliste rendra l'espèce 
responsable et consciente, ou l'éliminera.

L'homme pourrait-il s'en insurger ? Il pratique déjà lui-même des dizaines de millions d'avortements par an ! Les critères de noblesse d'une science sans conscience sont incompatibles avec ceux d'une préservation de la vie. L'humanité s'anoblira en communion cosmique ou disparaîtra dans une longue descente aux enfers lorsque le Soleil atteindra sa fenêtre de toit. 


En apartheid cosmique entretenu, 
une sage nature imposera son tout dernier choix 
de vie en communion ou de suicide collectif de l'espèce.  

Des prédateurs intelligents découvriront à temps les conséquences de leur malveillance pour leur permettre de se racheter en devenant conscients. Les autres seront justement éliminés pour que la vie continue. 


Appeler un chat un chat : l'avortement légal est la
reconnaissance d'un droit d'aînesse cosmique
de vie et de mort sur l'espèce humaine : 
c'est la seule voie de paix possible
pour l'amont comme pour l'aval.



_____________________________________________________________________________________

Rappel  et définition des paramètres de ce paradigme universel.
(données développées dans de précédents articles de ce blog)
(Certains paramètres de cet article sont révisés ici)

De récentes découvertes confortent les données avancées : l'univers serait plus âgé qu'il était annoncé : de ~70 à 100 millions d'années. C'est ce que révélait déjà le paramètre ΠŒ donnant très précisément ci-dessous "l'âge" ou cycle de notre univers local UL. 

b=147098O74 km : demi petit axe de l'orbite solaire de la Terre; c = vitesse de la lumière : 299792,448 km/s; Ф=facteur de 104 Ф/(Π-2) = 1 an en heuresF=2πŒ²/√3 \approx7,05 x 1019 étoiles ou foyers dans l'univers local; Œ=(bc/Ф)4,409 10ans: cycle planétaire au foyer/"âge de la Terre"Πconstante espace/temps = 2+24(1/24)=3,141586440 : nouveau Pi; ΠŒ 13,854 10ans : cycle universel au foyer/"âge de notre univers"p=√F population terrestre contrôléer = (Π√12)/3 : rayon de cercle circonscrit d'une fenêtre de toit; UGI : Univers Global Infini, contenant tous les univers locauxv=Œ/b : vitesse orbitale de la planète fécondée (ex. terre) autour de son étoile; щ √(Πb/Ф) ~ 215 ans cycle d'apocalypse ю=3600πcФ/(π-2) ~2,97 x 1013 km au toit.

                        Les principales caractéristiques de ce paradigme :

              -1) un π lié  au cycle quotidien de 24 : (π-2)=241/24 
               -2) la vitesse de la terre en orbite solaire : v~c10-4 km/s, avec 
               -3) son ½ petit axe en orbite solaire (b en km),  
               -4) son cycle ou son "âge" : Œ~ bv en ans. 
               -5) le cycle ou "l'âge" de l'univers local ~πŒ.
               -6~96,77% : "la matière noire du noyau".
                   -7population max. de ≤ √F = 8 399 179 562 âmes.
______________________________________________________________________________________________________________
Suite

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire